François Weislinger
Raphaël Meyer
Priorités
Société
Le plein emploi
Environnement
Exclusion
Petit commerçant
Engagements
La charte
Le président

Le plein emploi par une politique écologique

Ce qui ruine la planète ce n’est pas le nécessaire c’est le superflu.
Autant le nécessaire peut être pondéré, maintenu dans certaines limites, autant le superflu est sans limites.

Ce que l’on appelle économie c’est de l’avidité.
Une partie est liée à des besoins nécessaires, et l’autre partie est liée à l’avidité et à l’insatiabilité humaine.
C’est cette insatiabilité humaine qui ruine la planète et non pas les nécessités
Pierre Rabhi

Ne ruinons pas la planète

 

Ce site a été réalisé par Digital Design